Auteure : Laurell K. Hamilton

Genre littéraire : Bit-lit

Maison d’édition : France Loisirs / Milady

Date de sortie : 6 mars 2009

Prix : 7,10 € chacun

Pages : 384 chacun (752 ensembles)

Résumé : Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent “l’Exécutrice”. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer des vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il y en a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

Critique : cela faisait un moment que je voulais le lire et j’ai beaucoup rigoler

Anita Blake a 2 activités : elle relève les morts et extermine les vampires. Dans sa vie, rien n’est toujours simple et parfois c’est même dans l’extrême.

Le premier opus est une bonne entrée en matière. On apprend à connaitre notre protagoniste, ainsi que son métier et ses enjeux. C’est vrai que le milieu de la nécromancie est peu exploité dans les romans, ce qui fait de Laurell K. Hamilton une base et une inspiration.

L’humour et l’auto-dérision sont également au centre de toutes ses aventures, nous faisant passer un bon moment sans prise de tête de franche rigolade.

Il faut avouer que je ne m’attendais pas à autant de noirceurs dans les lieux ou actions. Mais cela permet au lecteur de cerner rapidement ou va vouloir aller notre auteure. J’ai néanmoins trouvé des longueurs dans ce premier tome, surement une volonté de cette dernière pour mettre en place la base de l’ensemble de sa série.

Le second tome est plus dynamique même si on voit rapidement un approfondissement dans la découverte de nos différents personnages. L’humour est toujours aussi présent, nous permettant de positiver les événements prochains.

Dans cet opus, on remarque également plus d’horreurs dans les actions et événements que va vivre Anita, mettant le lecteur dans le même état d’esprit que notre héroïne. Cela peut être perturbant pour le lecteur de s’imaginer la scène même si Laurell reste relativement évasive dans ces moments-là.

Face à ces événements, Anita Blake va se retrouver submerger par le travail et les personnes à contacter. On va à quelques moments être dépassé par les enchaînements en cascade jusqu’au dernier instant.

Pour les 2 tomes, l’auteure nous tient en haleine et dans un suspens presque insoutenable. On a à quelques moments la sensation d’être dans la scène finale d’un film ou d’une série à suspens.

Le nombre de personnages va augmenter significativement au fil de la lecture, pouvant quelques fois se sentir perdu. Chaque personnage à sa place mais qui n’est pas toujours clairement défini pour certains d’entre eux.

Points positifs : double activité de notre personnage principal, humour, présence de la nécromancie, action et aventure rythmés

Points négatifs : quelques longueurs et incertitudes de la place de nos protagonistes.

Note : 8,5/10

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com